L’interview de Quentin Vander Auwera, membre du panel citoyen

  • Panel citoyen

« Découvrez Quentin Vander Auwera, l’un des huit membres du panel citoyen, à travers son interview dans le magazine Le Brusseleir »

 

Quentin Vander Auwera fait partie du panel de huit habitants qui affine son droit de regard sur le projet de la nouvelle ligne de tram à Neder-Over-Heembeek.

 

Jusqu’ici, êtes-vous satisfait de la prise en compte de l’avis du panel ?
C’est encore un peu tôt pour le dire. On voit ce qui se passe et on sait ce qui se décide, mais on ne peut pas encore juger de l’écoute de nos remarques. De plus, toutes les réunions se font pour le moment par vidéo-conférence. Avec les architectes, la Ville, la Stib... ça fait bien une trentaine de personnes.

Quel est votre avis sur le projet de tram à Neder-Over-Heembeek ?
Je fais partie des gens qui sont contre. En tant que commerçant, ce sera dur de supporter des mois, voire des années de travaux dans un quartier qui, commercialement, n’est déjà pas folichon. Pour moi, le tracé choisi est le plus à risque. On a par exemple peur que le tram supprime les places de parking.

Neder-Over-Heembeek est pourtant en plein développement.
Ah oui, clairement. Tout le monde comprend qu’il y a un besoin de ‘désenclaver’ Neder et qu’il faut des moyens de transports supplémentaires. Mais nous sommes opposés à l’idée du tram. On est plus favorables à une nouvelle ligne de bus, qui coûte moins cher et crée moins de dégâts, où à un nouveau tram-bus. Les alternatives existent.

Source : Le Brusseleir (162_2020 12)